Conseils

Articles utiles

Conservation des oeufs et mortalité embryonnaire

Les précautions

Extrait de Italia Ornitologica Mars 2003
Texte de Franco LOMBARDINI

ON entend souvent dire que l’œuf n’a pas éclos parce que l’embryon est mort à l'intérieur. Nous pensons immédiatement à une mystérieuse infection ou à une carence alimentaire particulière des reproducteurs. Cela peut être vrai ! D'autant plus vrai, que la cause sera recherchée ailleurs et précisément durant la période entre la ponte et le début de la couvaison.

Nous tous avons la coutume, en fait, de replacer les oeufs dans le nid des que la femelle a déposé son 4v ceuf. En moyenne les trois premiers ceufs, en attendant le quatrième, sont déposés dans un petit conteneur sur ou près de la cage du couple en question, ils doivent être écartés d'une source de chaleur (par ex. une lame à incandescence) ou alors où ils ne ressentiront pas une montée thermique improvisée.

Il faut savoir que l'oeuf à peine déposé, a une température un peu supérieure a 40° C et que l'oeuf se développe à une température légèrement inférieure à 38° C.

L'intervalle de température entre la ponte et le début de la couvaison assume une énorme importance pour une conservation optimale de l'ceuf, ce qui prévoit la meilleure survivance embryonnaire ou la température joue un rôle fondamental. Cette température doit garantir le blocage du développement de l'embryon sans provoquer de dommage à ce dernier. La valeur définie « Zéro physiologique » oscille entre 23-25° C, si on dévie du zéro physiologique, le développement embryonnaire peut être fortement compromis jusqu'à une possible mort de la couvée. En outre, diverses valeurs peuvent influencer négativement la vie des jeunes éclos.

Les oeufs soustraient peuvent être conservés sans que l'embryon subisse des dommages pendant deux semaines s'il est opportunément traité.

La technique à suivre est la suivante : après la ponte, l’oeuf doit être soumis à une pré - couvaison d'environ deux heures a une température un peu inférieure a 38° C. Successivement il doit être refroidit pendant deux heures a 24° C, et ensuite stocké a 18° C en attendant le moment de les mettre à couver.

Toutes ces précautions prises peuvent avoir un impact positif sur tout l'élevage et donner beaucoup de satisfactions à l'éleveur. Garantir aux jeunes une robustesse maximum des l'éclosion les prédispose à une meilleures défense contre les attaques des agents extérieurs.

Traduction Claude BERNARD


Page prcdentePage suivante